ActualitésAFRIQUE EN AVANTAfrique-NordAfrique-OuestLA UNENewsPolitique

Coopération Sud-Sud: Mina Elkerzabi Haïdara « La diaspora marocaine en Afrique Subsaharienne est une ressource essentielle pour les entreprises »

Invitée le vendredi 9 octobre à l’émission « Affaires de la diaspora » sur Awacer Tv, la chaîne officielle du Conseil de la Communauté marocaine à l’étranger (CCME ), Mina Elkerzabi Haïdara a soutenu la diaspora marocaine en Afrique subsaharienne. Nommée récemment Consul honoraire de la République de Côte d’Ivoire à Agadir, elle est considérée comme une des grandes figures emblématiques de la présence Marocaine en Afrique subsaharienne.Lors d’un entretien avec le Dr Mohamed El Khomsi, Mina Elkerzabi Haïdara a exhorté les entreprises marocaines qui souhaitent s’implanter partout en Afrique, à absolument s’appuyer sur la communauté marocaine déjà établie pour bénéficier de ses acquis. Elle qui depuis son installation en Côte d’Ivoire en 1993, a œuvré pour la consolidation des relations de ce pays avec le Royaume chérifien, a indiqué que « la diaspora marocaine en Afrique subsaharienne est composée d’opérateurs économiques de tous types.

Personne ne devrait être marginalisé ou lésé par la venue de sociétés de plus gros calibre. »« La présence marocaine en Afrique a connu une amélioration concrète depuis la première tournée africaine de sa Majesté le Roi Mohammed VI , qui grâce aux nombreux accords et partenariats signés avec les différents pays, a ouvert et tracé le chemin pour tous les marocains désireux de s’installer sur les terres des pays Africains frères », a-t-elle souligné expliquant qu’en matière de responsabilité sociétale, les entreprises marocaines doivent faire preuve de plus d’engagement et d’implication en faveur des classes sociales défavorisées des pays d’accueil. En effet, pour elle, la bienveillance de sa Majesté le Roi Mohammed VI en faveur des populations vulnérables, dans les pays d’Afrique subsaharienne, est un exemple à suivre, tant la générosité fait partie de l’âme même du Maroc. Au sujet de l’impact des institutions marocaines sur les populations des pays de la sous-région ouest-africaine, le Consul honoraire de la Côte d’Ivoire à Agadir, qui consolide ses premiers pas dans la diplomatie, pense que le Maroc se positionne comme une référence en matière de coopération internationale, notamment dans le domaine de la lutte contre la radicalisation religieuse, car indique-t-elle, le royaume a pris très tôt le leadership de cette problématique avec la construction de l’Institut de formation des imams mourchidines et mourchidates de Rabat. Cette université forme chaque année des centaines d’imams de différents pays africains, pour favoriser la diffusion d’un Islam au service de la paix.

Mina Elkerzabi Haidara a, au demeurant invité les investisseurs marocains à opter pour le rêve africain, car la voie tracée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI a ouvert les portes du succès. En effet, la politique de coopération sud-sud impulsée par le royaume a permis aux entreprises marocaines de se positionner depuis une décennie comme leaders et partenaires stratégiques des pays subsahariens dans de nombreux secteurs. Notamment le secteur bancaire, les assurances, le BTP, l’immobilier et les télécommunications avec des groupes de référence comme Attijariwafa Bank, La BMCE via ses filiales Bank of Afrika, Saham, Maroc Télécom Ynna Holding et Alliances entre autres. Le tout, dans un contexte diplomatique marqué par la poursuite de la normalisation des relations entre le Maroc et les autres pays du continent.

Sercom

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page