Crash en Russie: la principale boîte noire du Tu-154 a été retrouvée

La principale boîte noire de l’avion militaire russe, qui s’est abîmé dimanche 25 décembre en mer Noire avec 92 personnes à bord, a été retrouvée, a annoncé ce mardi 27 décembre l’armée russe.

Les opérations de secours massives menées en mer Noire après le crash de l’avion militaire ont permis de repêcher ce mardi 27 décembre la principale boîte noire de l’appareil, élément essentiel pour déterminer les causes du drame qui a endeuillé la Russie à quelques jours du Nouvel an.

« Le principal enregistreur de vol a été retrouvé à une distance de 1 600 mètres de la côte, à une profondeur de 17 mètres », a précisé le ministère russe de la Défense, cité par les agences de presse russes. Cette boîte noire doit être transportée dans les prochaines heures à Moscou pour y être déchiffrée.

« A ce jour, 12 corps et 156 fragments de corps ont été retrouvés », a indiqué le ministère, cité par l’agence publique Ria-Novosti. Les autorités cherchent toujours à déterminer l’origine de la catastrophe, mais semblent déjà écarter la thèse de l’attentat.

Selon les services de sécurité russes (FSB), les pistes privilégiées sont l’infiltration d’un corps étranger dans le moteur, un carburant de mauvaise qualité entraînant une perte d’énergie, une erreur de pilotage ou une défaillance technique de l’avion. La récupération des boîtes noires devrait permettre d’en savoir plus sur les causes de l’accident.

Le Tupolev Tu-154 avec 92 personnes à bord, parmi lesquelles 64 membres des choeurs de l’Armée rouge et une figure humanitaire reconnue, s’était écrasé dimanche après son décollage de l’aéroport de Sotchi, sur les côtes de la mer Noire. Il se rendait à la base aérienne de Hmeimim, près de Lattaquié en Syrie, utilisée pour lancer des bombardements aériens contre les rebelles syriens. Selon le ministère de la Défense, l’appareil était exploité depuis 33 ans et comptait 6 689 heures de vol. Il avait été réparé en décembre 2014 et révisé en septembre dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *