Côte d’Ivoire / Situation sociale toujours tendue

Ce mardi 17 janvier dans la commune d’Abobo des affrontements entre étudiants et chauffeurs de “Gbakas” ont éclaté aux abords de l’université Nangui Abrogoua. Heureusement grâce à l’intervention de la police le calme est revenu. Selon nos informations, Des attroupements d’élèves et étudiants ont été signalés dans la commune de Marcory.
Cette crise sociale est due à certaines décisions du gouvernement qui n’arrangent guère les fonctionnaires et agent de l’Etat sur le plan social notamment sur la question de la retraite.
Malgré, la demande formulée par le gouvernement ce lundi, relative à la suspension de la grève des fonctionnaires et la promesse d’apporter des réponses « concrètes » à leurs préoccupations jeudi prochain, la situation est loin de la normale ce mardi 17 janvier. Les élèves et étudiants, mécontents d’être privés de cours avaient manifesté ce lundi à Abidjan et dans plusieurs villes du pays. Les cours avaient été perturbés dans les établissements privés dont le lycée français Mermoz, qui à l’origine ne sont pas concernés par la grève.
Notons que Pascal Abinan, ministre de la Fonction publique au terme de 3 heures de discussions avec l’intersyndicale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire avait indiqué hier lundi : “les revendications des fonctionnaires seront débattues en Conseil de gouvernement ce mardi et discutées mercredi en Conseil des ministres”.
Fané N’facoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *