COTE D’IVOIRE / BOUAKE : GOUVERNEMENT ET DEMOBILISÉS EX COMBATTANTS S’ACCORDENT

Après l’accord passé avec les soldats mutins, c’est au tour des ex combattants démobilisés de conclure un arrangement avec le gouvernement, en vue de la résolution de leurs préoccupations.

« Les ex combattants démobilisés de la cellule 39 sont tranquillisés car un accord a été trouvé à l’issu des échanges avec le ministre de l’intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayako ». C’est la déclaration faite par Ouattara Mamadou, porte-parole adjoint des ex combattants démobilisés le mercredi 31 mai 2017.

Après les débordements causés par, les récents soulèvements des ex combattants revendiquant des primes impayés à l’Etat, une solution a été trouvée. Un accord, dont le contenu reste encore secret, a été conclu entre les différents partis. « Nous avons compris la nécessité de négocier avec les autorités compétentes, afin de trouver une issue favorable à nos doléances », déclare le porte-parole adjoint.

Toujours selon lui, plus aucune manifestation de nature à entraver la bonne marche du présent accord ne sera constatée. « Nous avons analysé les contours de l’accord et nous sommes satisfaits »

Depuis le mois de janvier, Bouaké est devenue, le foyer de départ d’une vague de revendication d’une catégorie de soldats, plus connus sont le nom de contingent 8400 et les ex combattants démobilisés issus des forces armées des forces nouvelles. Des revendications qui ont entrainé d’importants dégâts matériels et des pertes en vies humaines.

 

SIRIKI BARRO

Facebook Comments / Commantaire Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.