Madagascar: saisie de tortues d’espèces menacées à l’aéroport d’Ivato

A Madagascar, environ 370 tortues étoilées et deux tortues à soc ont été saisies à l’aéroport d’Ivato, dans la capitale, le 26 juin.
Lorsque les douaniers ont ouvert les trois valises à l’aéroport d’Ivato d’Antananarivo, la capitale malgache, les tortues se trouvaient dans des couches de bébé, scotchées et placées dans des sacs à dos.

« Ce sont des tortues de type Angonoka qui commencent à disparaître, explique Herimanana Rakotondrazaka, chargé de communication à la douane malgache. Cette espèce est très endémique. Là, ce sont les radiata [tortues étoilées] qui sont très prisées. Au total, cela fait 370 tortues ».

En passant les valises au scanner, les douaniers ont remarqué des images suspectes. Le trafiquant malgache avait pris un vol pour le Vietnam, avec une correspondance au Kenya. La commanditaire serait également de nationalité malgache. En revanche, les autorités n’ont aucune piste concernant l’acheteur final.

Malgré ce coup de filet, Haja Rakotoarimalala, receveur de la douane d’Ivato regrette la présence d’éléments corrompus au sein de l’aéroport. « Malgré la collaboration, malgré les renseignements, il y a toujours à l’intérieur de l’aérogare des personnes malhonnêtes qui sont de connivence avec les trafiquants, qui rendent donc difficile la tâche de la douane », déplore-t-il.

Le marché asiatique très demandeur

La tortue Angonoka ou tortue à soc est l’espèce la plus menacée au monde. Il resterait moins de 400 individus en milieu naturel alors que plus de 2000 sont recensés comme animaux de compagnie chez des particuliers en Thaïlande.

À Madagascar, les trafiquants risquent jusqu’à dix ans de prison et 60 000 euros d’amende. Les tortues sont en général destinées aux pays asiatiques où elles deviennent des animaux de compagnie et se vendent selon les espèces jusqu’à 10 000 dollars.

Il s’agit de la troisième saisie de tortues cette année. Le 16 mai dernier, la douane avait également découvert 230 tortues dans deux bagages en soute à l’aéroport d’Ivato. Les propriétaires s’étaient volatilisés.

En janvier, un Chinois avait été intercepté avec huit tortues scotchées à son corps. Après la dernière saisie de ce 26 juin, les tortues seront remises à une ONG de protection des animaux.

Par Rfi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *