La culture religieuse béninoise : Un pôle d’attraction touristique

La diversité de la culture du Bénin fait la force du tourisme de ce pays de l’Afrique de l’Ouest. Avec un peuple ancré dans la religion et la tradition qui accorde une grande importance à la spiritualité, le Bénin ou encore « berceau du vaudou » est riche de sa culture et de sa religion.

La population béninoise est à 80% animiste. Elle pratique le vaudou en laquelle elle croit fortement. Cette pratique justifie toute la popularité du tourisme religieux de ce pays. Pour beaucoup de touristes, la tradition religieuse constitue l’aspect le plus vivant et le plus intéressant de la culture béninoise. Les danses religieuses aux chorégraphies particulières, les rituels, les transes constituent les aspects spectaculaires des cultes vaudou. C’est ce qui attire les visiteurs et touristes.

La religion vaudou résiste même à la révolution

Contrairement à la religion elle-même qui est ancestrale, la fête du vaudou a été instaurée seulement en 1994. En peu de temps, elle a pris une ampleur qui démontre l’intérêt particulier que le peuple béninois accordait à cette religion. Et malgré le progrès de la mondialisation et la modernité, ce peuple reste accroché à ses croyances, ses adorations qui restent le gage de la vie paisible dans le pays.

Bien des personnes traitent la religion vaudou d’obscurantiste et de pratique rétrograde, mais cela n’empêche pas les adeptes de continuer leur culte et l’adoration aux dieux vaudou.

Pendant les grandes festivités traditionnelles telles que la Gani, les Vodouns qui sont les initiés dansent au rythme des tam-tams selon les particularités des divinités célébrées. Hommes, femmes et enfants manifestent leur reconnaissance aux dieux qui les protègent.

Le temple du serpent, une attraction particulière

A l’image du continent africain, le Bénin est très conservateur des pratiques ancestrales. Le temple des serpents est le symbole de la sacralité du serpent dans la religion béninoise. Un mot qualifie cet endroit. Le mystère. Cet autel d’adoration, d’invocation et de prière abrite une cinquantaine de deux espèces de serpents : Le boa et le python royal avec lesquels les visiteurs n’hésitent pas à faire des photos. C’est l’un des sites touristiques les plus célèbres du pays. Il allie culture et mystère. Pour certains touristes, la visite de ce lieu est l’occasion de vaincre sa peur des reptiles en les mettant au cou, sachant qu’ils ne sont pas dangereux. Pour d’autres, cette diversité culturelle et religieuse que représente le temple justifie une visite guidée.
dy avec Afrique Infos

Facebook Comments / Commantaire Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.