Mondial 2018: chronique des précédents matches entre le Nigeria et l’Argentine

Lors de la Coupe du monde 2018 en Russie, le Nigeria va voir se dresser sur sa route l’Argentine dans le groupe D. C’est la 5e fois en 6 participations au Mondial que les Super Eagles tombent dans la même poule que les Argentins. Retour sur les précédents affrontements entre ces deux nations, marqués par Maradona, Enyeama, Messi, Musa…

On ne change pas les bonnes vieilles habitudes. Lors du tirage au sort de la Coupe du monde 2018, réalisé à Moscou vendredi 1er décembre 2017, le Nigeria a atterri dans le groupe D – considéré par beaucoup d’observateurs comme l’un des plus relevés – avec la Croatie, l’Islande… et l’Argentine bien sûr. C’est la 5e fois, en 6 participations au Mondial, que le Nigeria croise la route de l’Albiceleste.

Après le tirage au sort, le sélectionneur Gernot Rohr a confié à RFI qu’il compte suivre attentivement son groupe d’ici au Mondial et réfléchir attentivement à l’approche nécessaire pour réussir dans ce groupe. Il pourrait aussi s’inspirer des quatre précédentes confrontations du Nigeria avec l’Argentine. Revenons sur matches, qui se sont tous soldés par une défaite des Super Eagles.

Mondial 1994: le chant du cygne de Maradona

Le 25 juin 1994, à Foxborough dans le Massachusetts aux Etats-Unis, le Nigeria dispute le 2e match de son histoire en Coupe du monde. Quatre jours plus tôt, pour leur grande première, les Super Eagles ont écrasé la Bulgarie de Hristo Stoichkov (3-0). Cette fois, les Africains ont rendez-vous avec l’Argentine du revenant Diego Maradona, 33 ans.

Le match débute parfaitement quand Rashidi Yekini, tout en technique, se joue de la défense et envoie Samson Siasia au but. L’attaquant ajuste son lob et marque un fort joli but (8e). Mais l’Argentine, vice-championne du monde en titre, ne tarde pas à réagir. En renard des surfaces, Claudio Caniggia égalise (21e). Puis, il se fait oublier de la défense nigériane et trompe à nouveau le gardien et capitaine Peter Rufai (28e). L’Argentine s’impose (2-1) et les deux équipes se qualifient in fine pour les huitièmes de finale.

Mais ce match reste dans les mémoires comme le dernier de Diego Maradona avec l’Albiceleste. Juste après, les résultats des examens pratiqués après le premier match de l’Argentine contre la Grèce tombent: “El Pibe de oro” (“Le Gamin en or”) est contrôlé positif à l’éphédrine, un stimulant interdit. Tout ça trois ans après un contrôle positif à la cocaïne. L’Argentine exclut l’idole déchue. Le match face au Nigeria signe les adieux de Maradona à l’équipe nationale.
Lire la suite sur http://afriquefoot.rfi.fr/20171203-mondial-2018-chronique-precedents-matches-entre-le-nigeria-argentine

Facebook Comments / Commantaire Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.