Deuil : Cheick Bah Ishaq d’Anyama rappelé à Dieu

La communauté musulmane ivoirienne en deuil. Le Cheick Bah Ishaq d’Anyama, s’est atteint au Maroc pour des soins, a-t-on appris de source proche. Ce lundi 5 décembre, l’artisan d’Allah au service du Prophète Mohammed (saw) a été rappelé à Allah, le Tout miséricordieux et le Très miséricordieux.
Cheick Bah Ishaq est le fondateur de l’institut de mémorisation du saint Coran, Dar El-Qourâne El-Karim d’Anyama. Il a formé plusieurs imams de la Côte d’Ivoire et même de la sous-région. En outre, il a toujours été le président du jury du concours sous-régional de la lecture psalmodiée du Saint Coran, organisé par la Ligue des Prédicateurs Islamique de Côte d’Ivoire (LIPCI).
Cheick Bah Ishaq est un missionnaire de la Ligue Islamique Mondiale, basé à la Mecque en Arabie Saoudite. Il a été envoyé par cette ligue en Côte d’Ivoire, pour une mission d’enseignement islamique et de prédication.
Il a fait ses études à l’Institut Supérieur des Etudes Islamiques et Coraniques à Nouakchott en Mauritanie, en tant que généraliste en sciences islamiques. Il a également étudié les différents types de la lecture du Saint Coran ou lectionnaires, le Tafsir (commentaire du Coran), le hadith et la jurisprudence. Après le baccalauréat, Il a fait des études en science coranique. Il a obtenu le diplôme Idjazat (un diplôme supérieur au Bac et inférieur à la licence) dans les dix lectionnaires du Saint Coran.
En 1979, Cheick Bah a eu, en théologie, le diplôme de fin d’études islamique. Il a été envoyé en Côte d’Ivoire, par la ligue islamique mondiale depuis 1980.
Notons que c’est une perte lourde pour l’ensemble de la communauté musulmane. Il part en laissant derrière lui un institut et plusieurs élèves et étudiants dont il formait gratuitement.
Adieu Cheick, maître, professeur, qu’Allah t’ouvre les portes du paradis. Amine!
Fané N’facoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *