Paiement des impôts – Le patronat demande la suspension de l’annexe fiscale 2018

La Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) demande « la suspension pure et simple de l’annexe fiscale à la loi de finances 2018 », en attendant les résultats qui découleront de la concertation annoncée par le chef de l’Etat Alassane Ouattara. « Cette suspension aura pour effet positif d’apaiser les protestations, en grand nombre, des acteurs du secteur privé et d’apaiser le climat qui prévaut entre le secteur privé et l’administration fiscale depuis la publication de l’annexe fiscale à la loi de finances 2018 », interpelle le président Jean Marie Ackah, dans un communiqué dont Minutes-Eco a obtenu copie. Par ailleurs, pour tourner assez rapidement la page, le patronat propose « le mardi 30 janvier 2018 comme date de démarrage des échanges entre la direction générale des impôts et la CGECI sur les préoccupations de l’ensemble du secteur privé ».

Selon le communiqué, la CGECI a accueilli avec beaucoup d’intérêt la volonté du chef de l’Etat de « rétablir la concertation » entre le secteur privé et l’autorité fiscale, sur le sujet de l’annexe fiscale à la loi de finances 2018. Le patronat s’est également félicité des instructions données par le chef de l’Etat au gouvernement, notamment à l’administration fiscale, afin que des discussions soient engagées dans les meilleurs délais en vue d’aplanir les difficultés.

EA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *