Les 3A veulent mobiliser 50 millions pour l’autonomisation des femmes ivoiriennes

L’Amicale des Anciens de l’Association des Elèves et étudiants musulmans de Côte d‘Ivoire (3A) a décidé d’agir en récoltant pour la 8ème édition de la Nuit de Bienfaisance une somme de 50 millions FCFA pour l’autonomisation des femmes. L’annonce a été faite par El Hadj Sayndou Bakayoko au cours d’une conférence de presse, le samedi 7 avril dernier à son siège sis à Cocody Riviera2.

Pour le premier responsable des 3A, sa structure veut se démarquer des autres en donnant une bonne compréhension de l’Islam. C’est pourquoi, le 21 avril prochain, à Radisson Blu Abidjan Airport, les 3A comptent mobiliser des ressources (50.000.000 FCFA) pour la mise en place d’un fonds de lutte contre la pauvreté et de soutien à l’autonomisation des femmes. « Nous revendiquons notre place de citoyen à soigner quelques plaies sociales », lance Sayndou Bakayoko en interpellant toutes les personnes de bonne volonté ainsi que des entreprises et des institutions à les aider à relever ce défi surtout pour toutes les femmes de la Côte d’Ivoire quelle que soit leur religion. Il a signifié également que l’Amicale « s’est donnée entre autre objectif, d’être le leader des changements qualitatifs de la communauté nationale et d’apporter son soutien aux couches les plus vulnérables de la société ».
Selon Mme Yakiema Diabaté-Kouyaté, Responsable suivi-évaluation du cabinet des 3A, Directrice de Projet du Diner Gala, Chargé de Programme Compendium des compétences féminines de Côte d’Ivoire « l’objectif principal de la Nuit de Bienfaisance est de lever des fonds afin d’apporter une contribution significative à l’amélioration des conditions de vie des populations vulnérables » précisant que les bénéficiaires seront issues de toutes les confessions religieuses. En plus, indique-t-elle : « les 3A veulent ainsi contribuer à travers la mise en place de ce fonds à lever les obstacles à l’autonomisation des femmes afin de leur offrir des opportunités diversifiées. Car tous, sommes unanimes que l’autonomisation économique des femmes constitue une puissante arme de lutte contre la pauvreté, les inégalités sociales, la discrimination et l’exploitation ». « Nous attendons les cadres, les mécènes, toutes les personnes qui jugent utiles le combat social », a lancé, le Président du Comité d’Organisation El Hadj Ismaël Touré qui a relevé qu’une vente aux enchères, une levée de fonds, des prestations artistiques vont meubler la cérémonie.
Notons que la Nuit de Bienfaisance a été initiée en 2009 et a permis en 7 ans de mobiliser environ 100 millions.
Fané N’facoro

Facebook Comments / Commantaire Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.