Célébration des 20 ans de l’Association des Enseignants de Grand Bassam : Le Khalife Général Moustapha Sonta propose des solutions

Le samedi 14 avril dernier, à l’occasion de son 20ème anniversaire, l’Association des Enseignants Musulmans de Grand Bassam a invité le Khalife Général de la Tidjaniya en Côte d’Ivoire, Cheick Moustapha Sonta à animer une conférence sur le thème : ’’ la responsabilité Parentale face à la délinquance juvénile’’. Ce, en présence des autorités administratives, politiques et religieuses de la ville.
Le carrefour jeunesse de Grand-Bassam a refusé du monde. Parents, enseignants, étudiants, élèves et enfants ont tous fait le déplacement afin d’assister à cette conférence riche d’enseignements pédagogiques et spirituels.
Le KGTCI Moustapha Sonta a démontré de façon claire et précise que l’échec de l’éducation incombe aux parents, mais aussi aux enfants. C’est pourquoi, il a prodigué des conseils en ces termes : « Tout commence par le choix de la conjointe. A l’entrée de l’épouse dans le foyer, il faut faire des bénédictions pour attirer sur soi la protection divine. Les parents se doivent aussi de trouver des moyens pour protéger l’enfant avant et après sa naissance ». Poursuivant, le KGTCI a indiqué que « les parents doivent être un modèle, un repère pour l’enfant. Ce qui sous-entend que ceux-ci doivent lui parler de façon permanente selon le Coran et la sunna du Prophète Mohammed (saw) ». En outre, le premier responsable de la Tidjaniya en Côte d’Ivoire, soulignera que suivre les indications du Messager d’Allah (saw) à la lettre en ce qui concerne l’éducation des enfants relève de la plus haute importance. Par exemple, le sacrifice dès sa naissance , demander des bénédictions, sont des actes à ne pas négliger. C’est la raison pour laquelle le Khalife Sonta a mis en cause la responsabilité des parents quant à certains comportements adoptés par la jeunesse de nos jours. Pour clore, ses propos, il a exhorté les parents et la jeunesse à revenir aux enseignements du Prophète Mohamad (saw) et à certaines valeurs issues de nos traditions qui offraient aux enfants une bonne éducation.
Les bénédictions du Cheick Ibrahim N’diaye et du Khalife Sonta ont mis fin à la cérémonie.
Source : COM CNCATCI

Facebook Comments / Commantaire Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.