CÔTE D’IVOIRE/ Seulement 01 040.436 de personnes enrôlées pour la couverture maladie universelle

Seulement 01 040.436 de personnes enrôlées dans le cadre de la Couverture maladie Universelle. C’est l’information donnée aux journalistes à l’occasion d’un atelier tenu le vendredi 06 juillet 2018, au siège de la caisse nationale de d’assurance Maladie (CNAM) sis dans la commune de Plateau.

Un désintérêt total de la population ivoirienne à ce projet initié par le pouvoir Alassane Ouattara. De son lancement officiel en novembre 2015 à ce jour, seulement 01 040.436 de personnes se sont fait enrôler par les agents de la CNAM malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation à cet effet. Un paradoxe pour Madame Bamba Karidja Koné, Directrice de l’affiliation de la CNAM qui est intervenue sur le thème : ‘‘état d’avancement de la mise en œuvre de la couverture maladie universelle’’. Commençant par un rappel sur les différentes tentatives de mise en œuvre de la couverture maladie en Côte d’Ivoire, Mme Bamba a indiqué que l’objectif de la CNAM est de garantir l’accès de la population ivoirienne à un soin de santé de qualité dans des conditions de soutenables à travers une cotisation de 1000 francs par personnes. La population ne semble pas s’intéresser à ce projet qui «  pourtant est vital » selon elle, malgré  les 127 sites d’enrôlement ouverts sur toute l’étendue du territoire dont 14 à Abidjan la couverture maladie peine à entrer dans sa phase pratique. Pour informer davantage les journalistes, Docteur Brou christian présenté le contenu du panier de soin de la CNAM. A en croire le Médecin, le panier prend en compte les maladies récurrentes en Côte d’Ivoire qui sont notamment le paludisme, diarrhées, fièvre typhoïde, infestions respiratoires, la tuberculose, le VIH / SIDA et accidents ou agressions à l’exception des maladies chroniques comme le diabète, l’hypertension artérielle et le cancer. Une liste de pathologies dressée suite à plusieurs rencontres de médecins spécialisés venus de l’ensemble des services médicaux. Pour le Docteur Brou, l’expérience de la phase expérimentale avec les étudiants a permis de voir la faisabilité du projet et de corriger les imperfections. Ce qui augure d’un lendemain meilleur pour la couverture maladie en Côte d’Ivoire.

 

Notons que la fin des opérations d’enrôlement est prévue pour janvier 2019, date marquant le début des prélèvements des cotisations.

El Soufy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *